Vous êtes ici : Accueil > Comment reconnaître un mauvais mojito ?

Comment reconnaître un mauvais mojito ?

Avant même de goûter le mojito, il suffit parfois d’observer le verre pour se rendre compte que l’on prend le consommateur pour ce qu’il n’est pas ! (ou pas forcément…)

Avant la dégustation

Pour un mojito classique, normalement vous devriez voir dans votre verre : (visible à l’œil nu)

- Des feuilles de menthe en quantité satisfaisante – au moins 8 (sinon bien plus… après cela dépend des recettes). Attention aussi à la qualité de la menthe utilisée... Elle doit être bien verte et doit donner envie !

- Des morceaux de citron vert – généralement, entre ½ citron et 1 citron vert sont utilisés pour la préparation d’un verre de mojito – donc s’il y en a moins attention !

- Des glaçons (ou de la glace pilée selon les recettes) – s’il n’y a pas de glace dans le verre, on se demande d’où proviendra la fraîcheur de notre cocktail ! De plus en absence de glaçons, on se demande surtout par quoi ils auront été remplacé !?

- Des bulles ! Les recettes de mojito contiennent normalement de l’eau gazeuse, (d’ailleurs parfois remplacée par de la limonade ou d’autres boissons pétillantes) vous devriez donc toujours voir des bulles remonter à la surface !


Dégustation

Première gorgée

Ne touillez pas tout de suite votre mojito et après observation de l’ensemble, prenez directement une petite gorgée. Quelle est votre impression générale ? Bon ? Mauvais ? Sucré ? Amer ? Trop alcoolisé ? Pas assez ?


Deuxième gorgée

Touillez ensuite le contenu du verre et reprenez une gorgée. L’impression est-elle différente ? Le cocktail est-il meilleur ?


La chasse aux substituts

Retrouvez vous distinctement et naturellement les différents ingrédients ? Le parfum de la menthe fraîche, le goût acidulé du citron vert, la douce saveur d’un rhum cubain… L’ensemble est il bien dosé ? Trop de citron par rapport à la menthe ? Pas assez de rhum ? Pas assez sucré ?

L’appréciation du mojito dépend évidemment du goût de chacun, mais cependant il y a souvent tromperie sur la marchandise.

Sur une soixantaine de dégustations (pour l'instant !), voici les différentes substitutions d’ingrédients que j’ai pu remarquer et qui pour moi sont clairement abusées :

- Citrons jaunes à la place de citrons verts !

- Remplacement d’un rhum cubain par un rhum des îles bon marché – ce qui dénature complètement le goût du mojito. Tous les rhums ne sont pas faits pour le mojito, notamment les rhums antillais ou guadeloupéens plutôt destinés à d’autres cocktails tels les ‘tits punchs, mais au goût trop prononcé pour le mojito !

- Remplacement des ingrédients de base par divers sirops (sirop de citron vert, sirop de menthe (si si !) & parfois carrément sirop de mojito – auquel on ajoute du rhum et des glaçons et le tour est joué !
 

Attention ! Méfiance...

Voici finalement quelques autres points de vigilance qui peuvent vous mettre la puce à l’oreille quant-à la piètre qualité d'un mojito :

- L’absence de glaçons

- Un verre trop grand – On préfèrera au même prix boire 25cl d’un bon mojito qu’1 litre de mojito imbuvable car sous-dosé ! L’ensemble doit être cohérent !

- Un verre translucide – Pas forcément un mauvais mojito puisque parfois les barmen extraient simplement le jus du citron vert sans le mettre en entier dans le verre (texture du mélange plus jaunâtre claire…) – mais je suis toujours méfiant lorsque je vois à travers mon verre… Moi qui aime bien jouer avec les ingrédients à l’aide de ma touillette, je suis souvent déçu lorsque c’est trop clair. Souvent c'est qu'il manque quelque chose ou que le barman a substitué certains ingrédients. Vigilance donc !

- Trop de décorations – Assez rare ! Mais il faut toujours être méfiant… Les barmen font parfois de gros efforts sur l’apparence du cocktail pour dissimuler odieusement la médiocrité de leur savoir-faire. Il ne doivent pas oublier que ce qui nous intéresse c’est surtout le contenu du verre ! Le mojito est donc parfois beau mais pas forcément bon !

 



Avis et commentaires